DIY normcore : le monster truck low profile

Pourquoi ce titre sibyllin ? Car comme toujours et encore, ce blogue est à la pointe de la tendance ; or la tendance il faut la précéder. Et la tendance est actuellement au normcore. Oh je vous comprends, vous bouillez de rage devant ces anglicismes répétés, mais foin de révoltes inutiles, si les Ricains n’étaient pas là, etc. etc. regardez donc Stéphane Bern après-demain et vive Eisenhower.

Donc, le normcore. Fatigués, usés, désabusés par leur recherche de se différencier de la masse indistincte en usant de stratagèmes divers – voyages dans l’espace (chemise de bûcheron du Canada), dans le temps (moustache de Marcel Proust), dans les saisons (bonnet de laine en toute circonstance), les hipsters sont épuisés. Ils ont donc résolu de se laisser aller à une simplicité de bon aloi. Mais halte-là ! Il ne s’agit pas ici d’esthétique minimaliste, mais d’une « esthétique de la banalité composée d’éléments tellement bas de gamme qu’ils sont devenus chics » (le Nouvel Obs) : « Le normcore, c’est le désir de redevenir vierge » (agence K-Hole, en effet y a du trou). Seulement, à la place de la vaginoplastie, c’est la claquette de piscine qui domine. Bref, le normcore c’est le retour à la beaufitude. ENFIN ! Joie, joie, pleurs de joie, car là J’EN CONNAIS UN RAYON.

Après avoir longtemps laissé le monster truck au garage, retenue par diverses broutilles masculines, l’Emmerdeuse se remet en selle on the road again vers les aubes lointaines de la branchitude. Mais de quoi, enfin, quousque ta mère, me direz-vous, s’agit-il ? Vous bouillez d’impatience et c’est bien normal. Eh bien il s’agit de se confectionner soi-même un véhicule normcore, qui s’incarnera donc dans un monster truck low-profile ; le gros camion next door quoi.

DIY. On ne le présente plus, le fameux Do it yourself. Enfin ce blogue gagne ses dignes galons de représentant de la blogosphère féminine; avec trois fois rien (quelques dollars), vous allez pouvoir réaliser votre bagnole PERSONNALISEE. Pour cette fois je vous épargnerai les perceuses et les tournevis, allons-y doucement.

mac

Halte-là ! Ne vous avisez pas de penser que l’on va ici vous apprendre à faire du tuning – le tuning est une pratique folklorique pratiquée par de sympathique jeunes gens de nos campagnes mais qui n’est pas du tout dans l’esprit hipster (à voir si ce n’est déjà fait le Strip-tease de France 3 sur la question) ; il s’agirait plutôt d’une sous-tendance hégélienne de bas étage que je déconseille tout à fait si l’on veut apprécier l’ontologie de la voiture en tant qu’objet normcore.

Pour commencer, il faut acquérir le monster truck, avant toute chose : un camion de préférence MADE IN USA qui illustre par la seule présence de ses énormes pneus écrase-merde / -touristes / -bobos la force tranquille tant appelée de ses vœux par Mitterrand (pour un homme qui mesurait la taille d’un ouistiti, avouez que c’est cocasse) (néanmoins, nuançons ; il s’agissait sans doute dans l’esprit de l’auguste Jacques Séguéla de célébrer la force tranquille de la Rolex tic tac tic tic) (la Rolex est-elle branchée ? nous ne trancherons pas aujourd’hui cet épineux problème – à notre humble avis c’est en fait la Rolex de contrefaçon qui est le top de la branchitude ; plutôt made in Hong Kong). Donc, le camion, dans les 50 000$ vous devriez trouver un modèle qui peut faire l’affaire.

Il est beau mon gros camion

Il est beau mon gros camion

Passons maintenant à l’équipement:

Les couilles de bagnoles ou truck nuts. Grâce à cet appendice vous pourrez enfin faire vôtre cette satisfaction d’être bien burné. Wikipédia, ce puits de science interplanétaire, nous apprend que « la réaction du public a été mitigée ».

Evidemment les Ricains ont un avantage, ils peuvent choisir leur plaque.

Evidemment les Ricains ont un avantage, ils peuvent choisir leur plaque.

Encore des pudeurs inutiles ! La mission du hipster c’est aussi de dire merde aux moutons de la mode ; et comme le dit Gros Dégueulasse à propos de ses testicules, « il y a peut-être là-dedans un petit Mozart qui paiera votre retraite » : la burne, c’est l’avenir. Titine, une deu-deuche qui EN A.

La burne, fondement de notre système social.

La burne, fondement de notre système social.

La carstache. Bien évidemment on ne peut ignorer la puissance du clin d’œil à la tradition hipsteurique de la moustache. Comme le préconise la publicité pour cet accessoire indispensable de 2014 : « Il est temps de se foutre la stache et de sentir le pouvoir » (traduction libre).

La stache assortie à vos veuch.

La stache assortie à vos veuch.

Le bouchon de radiateur Batman. Un hommage à ce super-héros multimilliardaire mais néanmoins anonyme, qui fait régner l’ordre et le capitalisme en boutant la racaille hors de la bonne ville de Gotham City. Un discret rappel à vos lectures de comics, cette sympathique culture populaire.

Tremble, racaille, la Batmobile n'est rien face au Monster truck.

Tremble, racaille, la Batmobile n’est rien face au Monster truck.

Le doigt par la lunette arrière. Plus besoin de sortir de la bagnole pour lancer un « va te faire enculer, et la priorité à droite tu connais ?». Un simple bouton de télécommande, et bim ! le message est passé. Pour les complexé(e)s de l’insulte verbale.

Civilité lumineuse

Civilité lumineuse

Le désodorisant bacon. Pas de décoration réussie sans ambiance intérieure. Ca va sentir le lard ! Il est temps de dire merde aux légumes verts et de programmer son amour pour le bon gras et la viande.

Il sent bon mon lardon.

Il sent bon mon lardon.

La housse de siège à boules. Je crois qu’on peut dire que nous sommes là dans le cœur du normcore, je ne me hasarderais pas à commenter plus avant, les années 90 ne sont pas mortes. Allez, une cassette de Nirvana dans l’auto-radio, et en route!

Des boules, encore des boules, toujours des boules.

Des boules, encore des boules, toujours des boules.

Un bien bel objet que vous avez maintenant derrière votre capot, reconnaissez-le ! A l’assaut du road trip maintenant, et n’oublions pas la pause bière-frites-coca toutes les deux heures. Sécurité au volant avant tout.

Et après on prétend que les femmes ne connaissent rien aux voitures.

6 réflexions sur “DIY normcore : le monster truck low profile

  1. Oui. Mais as-tu déjà été volontairement à un spectacle de monster truck? Moi oui, car dans mon village d’Auvergne, c’est un fabuleux spectacle. Et as-tu des combats de catch régulièrement organisés dans la rue de ton adolescence où les gens viennent en famille? Moi, oui. Je pense que c’est pour ça qu’on s’entend si bien. Ca aurait d’ailleurs dû être un argument pour étendre légèrement ton périmètre de recherche de doctorat…

    • Non je n’ai hélas jamais eu ce privilège. Quant au catch c’est bien différent: depuis ma prime jeunesse je suis la WWE avec ferveur, mais j’aime aussi les combats de rue en théorie. Vive la castagne!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s