Du mariage qui se discute en ce moment avec la verve qui caractérise les grands débats de notre société.

C’est vrai franchement, posons les vraies questions: la fin de la famille, le déclin de la population, l’extinction de l’espèce humaine, voilà ce qui nous attend si les robots cachés parmi nous dans la population accomplissent leur plan machiavélique les homosexuels ont le droit de se marier.

Tous dans la rue pour des VRAIS SUJETS DE SOCIÉTÉ TOTALEMENT BOULEVERSANTS comme si y avait pas déjà des homos qui vivent en couple et élèvent des enfants. Mioches qui n’ont pas l’air plus traumatisés que les enfants de veufs, de mères célibataires, d’alcooliques, de drogués, de dépressifs, de Jean-Marie Le Pen ou de gorilles (Tarzan si t’es opé, je te file mon 06 directos), toutes personnes qui ont parfaitement le droit d’être parents malgré la teneur assez explosive de la cellule familiale considérée (bon, les gorilles sont un peu à part mais reconnaissons-le, ils ont fait un bon job) (meilleur que JMLP, dont la progéniture a la puissance vocale un peu trop développée à mon goût).

C’est vrai que la guerre en Israël et en Syrie, voilà des préoccupations oiseuses qui ne donnent pas trop envie d’aller se geler le cul en manif’, non plus que le pacte européen d’austérité, voire la suppression de l’héritage et de l’école privée (youhou les gens du gouvernement, ça c’est un programme bien de gauche, et là au moins y aura des bonnasses de manifs que tu vas pleurer ta mère et ça ferait un beau feu d’artifice un peu couillu, vingt dieux d’vingt dieux!) (François, si tu veux m’nommer ministre des camions ontologiques, j’ai quelques idées pas piquées des vers qui mettront une saine animation dans notre morne vie politique).

Je me permets donc quelques remarques de bon sens à nos amis de la conservation religieuse et apostolique, qui depuis l’Inquisition a amplement fait la preuve de sa finesse politique. Cette question du mariage homo ne devrait à mon sens pas plus nous péter les burnes qu’une piqûre de moustique. Si ces gens ont envie de payer moins d’impôts et de se foutre sur le paletot des mouflets et un emprunt immobilier sur 30 ans, c’est leur affaire et grand bien leur fasse. Mais bon, c’est vrai que j’aime bien parler pour ne rien dire, surtout semoncer à vrai dire, alors allons-y un petit coup pour un prêche aux amis du Vatican.

Gay Save The Date Announcement Card

Les gays seraient une abomination (Vinci, Michel-Ange, Caravage, Rimbaud, Proust, Verlaine, Woolf, au vide-ordure), leur autoriser le mariage entre eux serait faire tomber cette digne institution dans toutes sortes d’autres réjouissantes ignominies, telles le mariage d’une mouche et d’un cheval (oui, il est clair que la mouche ne sortira pas vivante de la nuit de noce) ou la polygamie. Le mariage polygame, une belle réalité pourtant tolérée par la grande église universelle de tous les saints et toutes les turpitudes jusqu’au XVIe siècle, si l’internet bienveillant de la connaissance universellement partagée dit le vrai. En tout cas, Abraham, Isaac et Salomon s’en sont mis plein les fouilles avec un nombre d’épouses assez respectables. Il est bien temps de se réveiller, haro sur le baudet! Les gars se font le gardien de la rectitude maritale, eux qui d’ailleurs n’ont même pas a se faire chier toute leur life avec la même meuf (célibat des prêtres, j’approuve à fond) (enfin un peu de légèreté dans ce monde de contraintes de mise en ménage) (dans ton cul, the coupeulz). Franchement Benoît croix-vé-bâton, ce qui me déçoit chez toi et tes amis depuis quelques temps, c’est votre perte de pertinence sociétale et politique: bon plan que d’interdire la polygamie pour introduire un peu de contrôle des serviteurs du tout puissant dans la vie des fidèles jusqu’à la moindre gâterie (j’aime bien le coup des calculs du nombre d’ave et de pater pour telle ou telle pratique sexuelle, au final l’église a dû se constituer des bons petits manuels de pratiques pas piquées des vers). Pourquoi se priver d’une clientèle comme les homos, qui ces benêts exultent à la perspective de faire « tout comme les bonnes gens », eux qui désertent à tour de bras et à coups de divorces répétés cette belle institution? Au contraire, il me semble que l’église devrait desserrer un peu les fesses sur ces aspects de la sexualité dont vraiment on n’a plus grand chose à carrer parce que de toute façon les magazines féminins nous expliquent que « la pipe est le ciment du couple » (comment expliquer alors que la sodomie c’est mal, si c’est tendance?) (la mode vaincra toujours la foi) (les espaces infinis face à la fellation, le choix est vite vu), et se recentrer sur de vrais enjeux politiques porteurs, comme l’égalité homme-femme. Non mais ça va bien, le coup de la prêtrise réservée aux hommes! Pourtant certaines rombières ont montré une capacité certaine à la lévitation et à divers miracules, visions, virginité augmentée, guérison des chancres et autres. Qu’on nous donne une papesse! (Bien évidemment, la lonesome camionneuse est candidate).

On nous annonce le dépeuplement de la planète, l’apocalypse, Bruce Willis va partir dans la navette spatiale pour détruire l’astéroïde peuplé d’homosexuels qui nous  menace de déclin démographique. Mais les enfants, on n’en a pas besoin, du mariage homo pour voir sa population se diriger vers le fond des gouffres de l’océan, telle le capitaine Nemo à bord du Nautilus. Les Allemands et les Japonais, qui ne sont pas une bande de gays à la petite semaine que je sache, sont en décroissance démographique marquée (en 2050, ENFIN, la population française reprendra le dessus sur la germanique engeance) (revanche, revanche, nous reprendrons l’Alsace et la Lorraine, car malgré vous nous resterons français!) (tremble Angela, bientôt la saucisse s’inclinera devant la puissance de la baguette!) Bref, l’enfantement hexagonal garde tout son mordant malgré la gayitude de la populace française. Pas d’inquiétudes à avoir, on pond des gosses en bonne quantité. Inquiétez-vous plutôt de ces dangereuses femelles qui refusent d’enfanter pour de sombres raisons crypto-antéchristiques.

Et puis youhou les gars, le mariage est une institution civile, on vous a déboulonné la gueule en 1789 et en 1905, ça va bien, alors arrêtez d’essayer de faire des come-backs, on croirait Stallone dans Rocky VI, il faut savoir dire stop. Personne ne vous demande de célébrer des mariages entre gens de même sexe d’ailleurs, de toute façon c’est pas ça qui va faire baisser le taux de divorce ma bonne dame. Qu’on cesse ces dégoulinants artifices sur le mariage et l’équilibre des enfants: le mariage est un contrat civil, et je vous conseille de bien faire réviser les clauses par votre avocat avant de sombrer, malheureux optimistes de l’amour, de l’eau fraîche et des enfants qui naissent dans les végétaux.

À mon avis nous devrions nous concentrer sur un vrai sujet sociétal de la construction de la famille: les listes et les cadeaux de mariage. Franchement les gens, déjà que ça te coûte bonbon de te payer l’hôtel à Perthes-les-Hurlus alors que t’es grave à la dèche, si en plus il faut offrir à l’heureux couple une cuiller à huîtres a 200€ alors qu’y a même pas un célib’ potable à la soirée (non, je maintiens que le cousin Q. n’est PAS l’émir du Q., juste un gars qui bave et ne sait pas assortir sa cravate à sa CHEMISETTE mon dieu vite la tente à oxygène) et que tout ça va recommencer dans 5 ans quand ils se remarieront, où allons-nous?? DROIT DANS LE MUR, en effet. Je vous aime tous, les amis, mais j’arrête les dépenses indues: interdiction des cadeaux de mariage, NOW!!

Et qu’on ne vienne pas me dire que je suis radine, je dépense souvent une belle somme pour la robe et les chaussures portées à la cérémonie. Ce serait vraiment bien si l’émir pouvait ramener sa gueule pour les admirer, non mais.

2 réflexions sur “Du mariage qui se discute en ce moment avec la verve qui caractérise les grands débats de notre société.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s