Du rhume

Oui parce que mine de rien il fait de plus en plus froid et on n’est pas de bois. Personnellement j’ai beau avoir une santé de fer malgré mon rythme de vie trépidant et débridé (je viens de découvrir le do it yourself et croyez-moi c’est pas tous les jours du gâteau) je suis aussi un être humain, et comme tout être humain j’ai mes faiblesses. Or donc, ces maudits changements de température ébranlent durement l’organisme en suscitant le cauchemar des êtres d’exceptions abattus en pleine gloire par les douloureux aléas de l’existence (moi) : LE RHUME.

Attention, je parle du refroidissement, car le rhume ce salaud désigne plusieurs mode divers d’encombrement des voies nasales, dont le rhume des foins, cette saloperie dont j’ai mis trois ans à comprendre qu’en fait ça voulait dire que la pollution m’avait rendue allergique au pollen, moi qui pourtant ne crois pas aux allergies et je n’aime pas avoir tort je vous prie de croire. Sale rhume tu m’as bien eue.

732131

D’emblée, le rhume exprime sa fourbe nature par son nom : le RH de la toux et du crachat, de l’ignoble catarrhe, cet ignoble son barbare qui doit encore nous venir du grec ou de l’arabe, encore des sous-développés mais JDCJDR. Une lettre de différence et on est au rhum, un élément important dans le processus de guérison du rhume quoique hélas peu accepté par la société.

Tout le problème de cette affection, en effet, est le mépris général d’une société impitoyable pour cette terrible maladie handicapante qu’est le rhume. Je ne comprends pas très bien pourquoi le rhume n’est pas reconnu comme maladie grave de longue durée pour le malade et son entourage, car les conséquences en sont lourdes.

D’abord, l’encombrement du nez : GRAVE PROBLÈME. Qui dépeindra les souffrances du conjoint, du colocataire, voire du voisin, confronté aux vrombissements tonitruants des ronflements de l’enrhumé ? Tandis que ce dernier, confronté à une apnée angoissante, se met dans son sommeil à happer de l’air par la bouche tel un poisson hors de l’eau, commence à rêver qu’une bande de samouraïs rônins déguisés en crapauds tente de l’étouffer grâce à un arsenal de massues en peau de buffle. Traumatisme garanti et nombreuses séances de psychanalyse à la clé.

Les éternuements. le gros seum. Et vas-y que tu arroses tout ton entourage, et tousse que tu tousses et tout le monde te regarde d’un air réprobateur comme si t’allais leur filer la chtouille alors que bon tu es bien élevée donc tu mets ta main devant la bouche donc merci la life après tes doigts tout mouillés et bien entendu voilà que t’as oublié tes mouchoirs évidemment donc tu remues discrètement tes mains en espérant que ça va sécher par le pouvoir de Darth Vador, le héros de la lutte contre le rhume et les bronches encombrées.

(Et je ne parle pas des barbus: la morve dans la barbe, je… non… aaaaah)

vador-atchoum400

Ou pas. A tes souhaits mon vieux!

Soyons lucides, le rhume est une condition qui rend quasi impossible la pratique de la drague, ce qui pour une pauvre meuf célib bombe sexuelle dans mon genre est parfois un peu gênant, surtout quand un bon parti passe dans les parages ; or il faut toujours être sur ses gardes car le bon parti rôde potentiellement partout, et que tel un scout il faut être toujours prêt. Les yeux chassieux, le nez coulant, tu fouilles frénétiquement ton sac à la recherche de ta boîte de mouchoirs (mauvais pour l’environnement, penser à acheter des mouchoirs en tissu même si l’idée de balancer des mouchoirs pleins de morve dans ta machine à laver te dégoûte magistralement), tu te mouches bruyamment, tu lèves le regard au dessus de ton nez rougi et tu vois alors apparaître dans un costume parfaitement coupé et nimbé de lumière LE PRINCE CHARMANT. Damned. C’est foutu, penses-tu alors que tu tentes une approche hyper spirituelle qui sort de ta bouche accompagnée de quelques glaires et sur un ton plus coassant que celui d’une grenouille cacochyme : « Salut, ça va ? »

LE MONDE M’EN VEUT (il aurait pas pu envoyer un bon petit cancer du rhume à Florian, Marine et Marion à la place ? Hein ? Injustice !). On n’est pas rendus.

3 réflexions sur “Du rhume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s