J’ai un nouveau store

Alors voilà, j’ai un nouveau store. Grande nouvelle. Je me doute bien que vous n’en avez rien à cirer ; en même temps, c’est pas comme si j’avais l’habitude d’écrire sur des sujets d’intérêt public. Après tout, Marc Levy a fondé un empire littéraire sur une histoire d’esprit errant de jeune femme dans le coma, alors je vais me gêner. Dans les plus petits objets peut se cacher le mystère du monde. Ne laissons pas le store sur le bord de la route, tel un chien errant ; Brigitte Bardot ne serait pas contente.

D’abord, c’est quand même super cool d’avoir acheté un store parce que ça fait quand même trois ans que je me dis qu’il faut que je m’en occupe. Donc, déjà, ma vie avance grave. Je résous des problèmes. Je ne cède pas à l’adversité. J’ai pas de boulot, j’ai pas de mec, mais J’AI UN STORE. Ca déconne pas. Pardon mais il fallait quand même marcher 10 minutes jusqu’au Castorama APRES avoir mesuré la taille de la fenêtre (bon, j’ai dû y aller déjà une fois ou deux en ayant oublié de prendre les mesures) ; demander au vendeur l’emplacement des stores (bien planqués, les salauds, derrière les lampes et la peinture satinée) ; ne pas se planter dans la dimension du store (on ne sais jamais ; en plus au Casto ça capte pas, et c’est quand même super stressant de choisir un store sans avoir de réseau, au cas où j’aurais eu besoin d’appeler ma mère pour qu’elle me confirme la taille de ma fenêtre depuis l’autre bout de la France, et aussi que je faisais bien d’acheter un store parce que c’est quand même pas donné ces merdes-là) ; ramener l’objet à bon port en réalisant que c’était un mauvais plan d’aller direct à la préfecture de police ensuite, vu que t’allais pas te ramener à la préfecture avec un énorme store en plein Plan Vigie-Pirate. Oui parce qu’il faut que je fasse refaire mon permis que je me suis fait piquer il y a trois ans. J’étais donc en train de rattraper trois ans de vie sans store et sans voiture : trois ans de vie perdus, gâchés, foulés aux pieds. Mais il ne faut pas être trop ambitieuse, Rome non plus ne s’est pas faite en un jour. A chaque store suffit sa peine.

Admirez la munificence de l'objet - les plantes ne sont pas à moi, je les fais toutes crever.

Admirez la munificence de l’objet – les plantes ne sont pas à moi, je les fais toutes crever.

Ensuite, une légitime fierté m’habite, parce que le store ne s’est pas installé tout seul, CROYEZ-MOI. Déjà j’ai dû scier au moins 3 cm de planchette avec ma scie de la mort, percer 4 trous et visser une huitaine de vis. Ce qui n’est pas à la portée du premier venu. Surtout à la fenêtre du quatrième étage. Seule une frêle balustrade me séparait de la mort. Mais hors de question d’appeler à l’aide. Je suis venue, j’ai vu, j’ai vaincu, et hasta la victoria siempre comandante con las cojones, ole ! Je suis une femme libre et indépendante. Bon, j’ai pas fixé l’enrouleur de ficelle, j’avais la flemme ; et ça marche très bien sans.

Autre point important, le RÔLE du store. Il ne faut pas croire que ce store vienne de nulle part, ni qu’il ne sert à rien. N’insultez pas ma (grande, immense) intelligence. Point du tout. L’été de mon emménagement, alors que je me plaignais que mon 4ème étage plein sud était bien ensoleillé mais trop chaud (on n’est jamais content), mon père qui est un homme de sciences, m’a signalé ce fait de la physique quantique que ça ne servait absolument à rien de fermer les rideaux, vu que la chaleur était produite par le verre de la fenêtre, et qu’il fallait donc stopper le soleil AVANT. ASTUCIEUX ! Donc, déjà, j’ai moins chaud. Et vu que c’est l’été, avouez que c’est bien malin de ma part.

Et tout de même, grande amélioration de ma vie quotidienne, pouvoir me balader à poil chez moi sans en faire profiter les voisins. Je suis une fille sympa, mais faut pas non plus pousser Mémé dans les orties.

Bref, j’ai un nouveau store.

Une réflexion sur “J’ai un nouveau store

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s