Le sexe du temps

Le temps a-t-il un sexe ? Oui, nous devons le reconnaître, après une étude scientifique exhaustive issue de notre cerveau fécond (je me nounoie, j’aime bien). Hélas, le Genre a encore frappé ; et quand ce petit salaud s’allie avec la biologie, ça donne une horloge un peu foutraque. Voyez plutôt. 10 raisons qui montrent qu’hommes et femmes n’ont pas la même notion du temps. Dix. EH OUAIS, on est exhaustifs sur ce blogue (bon en fait c’est la rédac’ chef qui m’a dit d’en trouver dix, moi je fais comme on me dit hein) (mon talent éclatera un jour malgré tout).

1. Le temps c’est de l’argent. En moyenne, les femmes gagnent 24,5% de moins que les hommes. Leur temps est moins précieux, quoi. Ainsi, l’homme a tendance à penser que sa carrière c’est vachement important. Donc par exemple, ça veut dire qu’il peut familièrement vous arriver de devoir suivre l’Homme et sa Carrière à l’autre bout du monde en abandonnant votre taf (qui est forcément moins bien) – ou pas, en fait (je vous rassure tout de suite, vous avez le droit de dire merde) ; ou encore  de vous faire larguer pour le Boulot (« j’ai trop de travail, je ne m’y retrouve plus »). Oui oui. Ou alors… serait-ce encore une excuse pour ne pas vous dire que vous sentez le hareng saur ? Possible, possible.

2. La décoration du corps. L’homme n’a pas à s’encombrer d’un certain nombre de petites futilités de la vie, qu’il trouve vraiment bien reloues, « bon merde on est en retard, tu bouges ton cul ou quoi, on n’a pas toute la soirée, c’est quand même pas bien compliqué de choisir une robe. » Si, messieurs, ça l’est. Car parfois les choses compliquées sont VRAIMENT compliquées. Comme choisir une robe ; des chaussures ; un sac ; se maquiller ; collants ou bas ; chignon ou cheveux lâchés ; quel temps il fait dehors ; je mets quel manteau ; je prends mon parapluie ; attends une minute j’ai oublié mon baume à lèvres. Oui, messieurs, et vous serez priés de nous dire qu’on est belles, bande de profiteurs. Et après ça se plaint qu’on est en retard ! Une épilation du torse obligatoire à tous ceux qui râlent. Mais rassurez-vous, tout cela ne nous prend que 10 minutes de plus par jour en moyenne, c’est pas non plus le Pérou.

Scandaleuse image. Perso en 2 minutes je suis prête, le doigt sur la couture du pantalon.

Scandaleux. Faux. Ridicule. Perso en 2 minutes je suis prête, le doigt sur la couture du pantalon.

3. Le temps de réponse aux SMS/mails/messages divers et variés. Instantané chez la femme (sinon c’est une stratégie élaborée), variable chez l’homme (de quelques minutes = il est au taquet / à jamais = il vous a oubliée ou alors il fait semblant et dans les deux cas il faut le dégager). La femme attend, l’homme dispose. C’est bien malheureux. Une solution : faites comme moi, débarrassez-vous de votre iphone.

4. Le loisir et le ménage. ET OUI, car voilà l’astuce ! Le temps de l’homme est plus lent, dilaté, paresseux, il fait des méandres entre le match de foot à la télé, le bricolage « regarde chérie j’ai planté un clou en même pas 10 minutes ! », voire même le VRAI match de foot – « non ne me parle pas je suis épuisé là, j’ai couru comme un fou nan mais t’aurais vu ça on leur a mis 3 buts, mais là je dois me reposer, elle est où la télécommande ? » Bref, l’homme est relax, cool, chill, tranquille le chat quoi. La femelle, elle, n’a pas que ça à foutre : elle passe trois fois plus de temps à faire le ménage, la cuisine, les courses ou s’occuper du linge, et deux fois plus à s’occuper des enfants. Coucou la bonniche !! Mes enfants, rien que pour ça je suis tellement ravie d’être une vieille moisie célib’ ; pas de gosses à torcher, le ménage tranquille (je ramasse les moutons de poussière quand ils sont trop apparents), la cuisine juste pour ma bouffe bien saine et après je les dégoûte tous en postant des photos de mes gâteaux sur instagram. Holà, bande de marauds ! Ces délicieux entremets sont pour mes camarades de fortune, gonzesses libérées. Ah mais oui, c’est que le mâle n’aime pas trop quand tu ne fais pas tout ça, c’est qu’il a pris l’habitude le pauvre chouchou à sa maman ; pensez, en 10 ans, on a gagné 22 minutes de corvées (merci l’électroménager et les ordinateurs pour occuper les chiards), et vous les garçons… une minute de plus à « partager » les tâches ménagères. Y a pas à dire, quand t’es en couple c’est la fête du slip. A paillettes. Mordorées.

housework

5. Le téléphone / la discussion entre meufs. Oui, il faut le reconnaître « Excuse-moi j’en ai pour 2 minutes » ne veut PAS vraiment dire qu’on en a pour deux minutes. Mais en même temps il s’est quand même passé vachement de trucs dans les dernières 24 heures, faut débriefer. Jack Bauer lui-même te dirait qu’en deux minutes c’est pas possible.

 6. La vitesse. Ah, la vitesse. L’homme aime la vitesse ; l’homme marche vite (1,44m/s) alors que la femme se traîne (1,33m/s mais j’aimerais bien vous y voir avec 10 cm de talons) ; l’homme se rêve au volant d’une Ferrari ; l’homme trouve que les avions de chasse c’est cool. Bref, l’homme n’a pas le temps pour les futilités, l’homme est un bolide, l’homme n’a pas envie de discuter.

7. L’espérance de vie(ux). Faut voir qu’on a plus de temps sur la fin de vie : presque 7 ans de plus qu’un homme en 2012. Avantage tout relatif cependant : franchement, si c’est pour passer 7 ans en mode Jeanne Calment, je ne sais pas trop. Et puis les mecs savent utiliser notre peur de la vieillesse (sexy chez un homme, repoussante chez une femme, bien sûr) en nous baratinant depuis quelques siècles en mode « Eh poule quand tu seras une vioque bien ridée et que tu feras du crochet comme une pauvre merde dans ta maison de retraite, tu te souviendras du gars Ronsard qui te faisait des poèmes de la boulasse pour te pécho. Mais je serai raide mort, alors t’auras bien les boules, vieille moche ! Donc fais pas la conne, et baise cash avec moi » (cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie, qu’il disait). Je dirais donc pour finir que cet avantage est tout relatif.

8. Le sexe. Sujet important, le sexe. La gent masculine, qui a une appétence particulière pour le CHIFFRE et se sent une âme de statisticien de la vie, a tendance à penser que 1 la taille c’est vachement important (à voir) et que 2 la durée c’est vachement important et que 3 les points 1 et 2 sont vachement importants et fondamentaux. Reconnaissons qu’il est rare que la femme jouisse en 30 secondes, mais ça doit pouvoir arriver, ne soyons pas dans le jugement, les hommes sont souvent parfois  quelquefois dans le monde des Bisounours très habiles. Du coup quand l’homme est précocément ému (ce qui peut arriver), il est tout stressé, et a tendance à s’émouvoir encore plus précocément, ou à ne plus s’émouvoir du tout. ON SE CALME. Pas de panique, il y a plein de choses à faire en tournant autour du pot. Pensez match de foot, pensez bière devant la télé, pensez clou à planter, pensez kif. Just enjoy guys, y a pas le feu au lac !

Good in bed

9. La durée de la création d’une vie humaine : entre plusieurs et quelques dizaines de minutes d’effort physique modéré pour lui, 9 mois et des heures de souffrance sur la table d’accouchement pour vous. Oui, ça n’est pas la même chose. Rien que pour ça, l’homme devrait être de corvée de couches sales jusqu’à la fin des temps. Et je dis ça, j’ai même pas accouché. Mais des fois je fais des cauchemars.

10. L’horloge biologique. L’homme n’en a pas. L’homme peut se mettre tranquillou à faire des gosses vers 40 ans. Et toi t’es là, avec ton stress qui monte en flèche, et ton cerveau qui bouillonne en te demandant pourquoi de vingt dieux de fouchtra il ne veut pas s’engager. Mais c’est simple chérie, il s’en fout ! Sa vingtaine et sa trentaine sont consacrés au fun / à sa carrière / à son art (rayez la mention inutile). Le décalage est irréversible. Solution : se mettre au deuxième marché  (divorcés, déçus de la vie, crise de la quarantaine) ; je ne dis pas que les quarantenaires célib’ équilibrés courent les rues, mais nécessité fait loi.

Bref, n’oubliez pas de vous barrer aux 12 coups de minuit ; je crois qu’il n’y a que ça qui marche.

Source des chiffres: Observatoire des Inégalités.

2 réflexions sur “Le sexe du temps

  1. Excellent comme d’habitude. Et j’ai bien envie de tenter un argumentaire fallacieux : genre le fait qu’on vive 7 ans de plus prouve que passer l’aspirateur et repasser les chemises, ça conserve donc généreusement on veut bien partager et lui donner 3,5 ans de vie en plus. Durant lesquels on sera plus disponibles pour le sexe puisque donc on passera moins de temps à faire le ménage (bon d’accord, c’est un peu capillotracté mais on peut tenter)

    • Bon sang tu as toujours les bonnes intuitions!
      A ce qu’il paraît que ce serait parce que les femmes ont moins de comportements « à risques » (boire, fumer… GENRE) je n’en crois pas un mot, bien entendu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s