L’enterrement de vie de jeune fille ou Cauchemar en tutu

OUH QUE CA M’EMMERDE. Déjà. Sachez-le. Bim.

Voilà bien le genre de « rituels de passage » qui m’afflige au dernier degré.  Un, parce qu’il prépare au mariage. Vaste blague. Je ne dis pas que je n’ai pas déjà choisi le modèle de ma robe de mariée mes témoins et la liste des invités (comme toute fille qui se respecte, je suis bien conditionnée) mais enfin en tant que solitude célibataire entamant l’année de la mort du Christ (33 ans les enfants) je ne suis pas la chose d’un œil fort bienveillant. Bien contente que les homos puissent le faire si ça leur chante, mais tromperies, divorces, compromis dégueus, va falloir du lourd pour m’attirer dans le camp de la bague au doigt (merci de bien compter les carats au cas où) (car Diamonds are a girl’s best friend c’est bien connu) (l’homme paie, la femme épouse).

Evidemment cet « événement » n’est qu’une singerie de l’enterrement de vie de garçon, où le jeune impétrant se frottait, sensément pour la dernière fois, aux plaisirs de la chair multipliée (no comment sur le rapport à la femme et l’appréhension de la fidélité dans le couple) (j’imagine que de toute façon aller se mater des strip-teaseuses n’est pas un problème puisque nous sommes dans une belle société de consommation où le sexe est disponible sur clic). Je me fous bien que les hommes qui en ont envie goûtent aux plaisirs de la chair multipliée, je demande juste dans ce cas quel sens prend le mariage, qui aux dernières nouvelles correspond dans ma tête à une forme d’engagement old fashioned certes, mais un peu couillue tout de même étant donné toutes les déconnades possibles citées ci-dessus.

Adieu monde cruel

Adieu monde cruel

Bref, l' »enterrement » précédant le saut dans le mariage / bonheur éternel, vlà du concept. Séparer les hommes des femmes déjà, voilà un principe qu’il est sain, voilà un beau rappel que les princesses ne se mélangent pas avec les bonshommes. J’aime.

Mais de quoi s’agit-il exactement ? De célébrer donc, entre amies de la mariée, un dernier vibrant hommage à la trépidante vie de célibataire : se déguiser en Princesse-pute dans la rue, assister à un strip-tease masculin, prendre un cours de pole dance, se rendre au hammam, se mettre une grosse mine dans un bar. Tout cela pour la modique somme de XXX€. Ouais mais c’est trop ça la vie de célib : jupes ras la touffe, un mec différent tous les soirs, une cuite tous les deux jours et un salaire à 5 chiffres. MOUAHAHA. Bon enfin, les pauvres meufs, laissons-leur à leurs illusions, chacune envie l’autre et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

J’ai en tant que témoin VIP (yep, la Lonesome Emmerdeuse n’est pas un témoin de petite bière je peux vous le dire) participé à l’organisation de deux « EVJF ». Ouais, c’est comme ça qu’on dit. KILL ME NOW.

Bon, comme je suis une brave fille j’ai tout bien organisé, et déjà on n’a pas séparé les mecs des filles, j’ai envie de dire tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. En plus comme je suis une pauvresse je peux vous dire que ça ne leur a pas coûté la race. Bref. Quand moi je fais, c’est bien, c’est beau, c’est fascinant, c’est génial. Sans me vanter. MAIS tout ça ne s’arrête pas là. Hélas.

 Kidding

Or donc j’eus la joie il y a quelques semaines de recevoir dans ma boîte aux lettres mail une convocation (je ne puis le dire autrement) à un « EVJF » (tout va bien déjà, pas de problème, pas de stress, ouvre le message calmement).

Bon.

Ressortait du message long comme le bras que 1. ça durait tout un week-end et fallait se grouiller du cul de répondre en donnant ses disponibilités toutes affaires cessantes (mais à part ça c’est dans 3 mois) et que 2. ça ne coûterait qu’un « budget modéré » (mouahaha) (100€ aux dernières nouvelles c’est 5% du salaire médian en Île-de-France que je sache). Merci de remplir précisément le TABLEAU EXCEL conçu à cet effet.

Tableau excel. Oui.

Ouirghhhhhhh (bruit de gorge) (pas profonde, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit). N’était hélas pas fournie la corde pour se pendre.

Voici donc, instant solennel, ma déclaration à toute personne de mon entourage ayant pour intention de me soumettre aux événements suivants : fiançailles, mariages, EVJTamère, baptêmes, vive la famille et aussi le travail et la patrie. Mais surtout les EV de plus très JF. SURTOUT.

Personnellement j’ai pas que ça à foutre de passer mes week-ends aux enterrements de vie de mon cul de mes amis, même si je les aime infiniment. Oui j’ai une vie. Et en plus c’est pas tous les jours faciles de la mener seule. Et oui je voudrais bien me marier et avoir des enfants AUSSI. Donc parfois ça me fait parfois grave chier que tout le monde fasse le bisounours de couple autour de moi. Oui je suis une outre verte fielleuse suintante de jalousie. Craignez mon courroux. 

Bridesmaids life

Mais pas que.

Tout cela me remet en mémoire un excellent épisode de Sex and the City (les mauvaises langues diront que c’est so 2000) (je les emmerde) (les autres mauvaises langues que c’est ma bible) (eh oui, Nietzsche, Bourdieu et Carrie Bradshaw. Pan) : Carrie, sérial célibataire aux cheveux frisottés (elle a de l’abattage, respect), réalise lors d’une invitation à une Nème baby shower (encore un concept américain moisi qui te prend en otage pour la naissance de lardons geignards) qu’elle a dépensé pour la meuf en question plus de 2000 dollars à l’occasion de ses fiançailles/mariage/naissances et que sais-je. Et que l’autre ne lui a jamais rien offert que de la réprobation pour son choix de vie (après, je ne dis pas qu’il faut dépenser tout son salaire en chaussure, mais tout de même).

Nan mais c’est vrai à la fin : on fait chier personne, et tout le monde nous fait chier. Et moi, quand le monde m’en veut, je ne suis PAS CONTENTE. Non mais. La meuf célib, cette cible de choix, cette bonne poire de la fête du slip rose, cette vache à lait de la culpabilité, cette diva de l’échec social.

Heureusement je sais déjà que mes futurs témoins putatives (oui, j’ai conscience que les candidats ne se bousculent pas au portillon, ça va MERCI), des filles sensibles et intelligentes, ne me feront JAMAIS l’affront de m’organiser un EVJF. Ou alors ça va chier. Des bulles carrées. Ye will have been warned.

Images: Kristen Wiig dans Bridesmaids, excellent film que je vous conseille 
sur le sujet.

17 réflexions sur “L’enterrement de vie de jeune fille ou Cauchemar en tutu

  1. C’est exactement ça, si un jour j’ai la chance qu’un homme ni trop bête, voire même un peu intelligent, ni infidèle, m’offre un diamant et se dise que ma compagnie est un peu plus agréable que l’alternance de nuits avec des Barbie (ayant beaucoup d’os et toute leur chair au niveau de la poitrine) et de soirées devant la derrière télé-réalité des chaînes dont le nom se termine par 1,6,8,9 ou 23, je ne tirerai pas une troche d’enterrement. Pas question donc de se déguiser en prostipute tendance kitsch pour aller voir des chippendales après avoir vendu des condoms goût fraise tagada dans le métro. Toute personne prenant une telle initiative sera définitivement bannie de mes ami(e)s et naturellement de la fête du mariage où là, je me déguiserai volontairement en meringue.

  2. Ahahah merci pour ce résumé, Ô combien exact…
    J’ai également subi deux EVJF – so hyyyype – tout à fait dans le même style… avec e-mails de progra en mode « on est trop des supers copines même si on se connaît pas encore hihihihi »…
    Le premier, qui m’avait à l’époque coûté un bras, m’a permis de découvrir malgré moi l’anatomie de mes nouvelles « copines » – quelle bonne idée cette sortie hammam… et s’est conclu de manière très classe dans un resto où nous avons eu droit à un strip teaser digne des meilleurs épisodes des chtis… (alors que la mariée avait interdit l’inverse poru son futur conjoint, mouhahahah).
    Le second, au fin fond de la cambrousse, en mode on fait un pestacle participatif pour la mariée, style fête de fin d’année de primaire dans un chalet, parce que « tu comprends on voulait faire dépaysement loin de Paris, alors on s’est dit la Tunisie mais c’était trop dur à organiser, on a opté pour le Centre finalement… » (remarque mon porte monnaie ne s’en porta que mieux).
    Ahhhh que de bons souvenirs… XD

  3. Toutafé et puis MAEVJFES c’est vendeur comme acronyme, facile à retenir, facile à prononcer (surtout si t’habites en Islande), on tient un truc ! ;)

  4. J’ai participé à mon 1er EVJF et pour douiller on a douillé vu que c’était à Londres et qu’il fallait tout payer pr la mariée. C’était mon 1er, je en suis pas sure d’en faire bcp d’autres car je ne suis pas fan du principe, mais je ne regrette pas car on s’est vraiment bien amusée, c’était une bonne occasion !

  5. Ce que j’aime d’amour avec tes articles c’est qu’on est un peu dans la même situation (presque trentenaire pour moi et célibataire indécrottable) et que du coup tous tes arguments sonnent tellement justes !
    2012 j’ai eu la « chance » d’être demoiselle d’honneur de ma meilleure amie dont la famille est à l’étranger et donc d’être sa seule alliée pour l’organisation… comprendre > les week ends entre filles ne sont plus que le prétexte pour trouver le lieu idéal, les soirées filles celui pour remplir les sachets de dragées et le week end du mariage, pendant que tout le monde se bourre la gueule et se détend, toi tu subis ses humeurs… Par la grâce de je ne sais quelle force occulte, elle m’a épargnée l’enterrement de vie de jeune fille (refusant que le marié ait droit au sien…). Après le mariage, je me croyais à l’abri et bam il aura fallu qu’elle tombe enceinte… Me voilà donc marraine d’une choupinette que j’aime évidemment, mais une fois de temps en temps et de préférence quand elle dort… Et quand t’arrive à cet âge, que tout le monde est casé et en voie de fécondation, les soirées filles qui consistaient à enquiller les mojitos deviennent des débats passionnants sur les marques de couches culotte… Premièrement ça fait pas envie et deuxièmement je trouve ça terriblement égoïste pour les autres (moi).
    Enfin bref, tout ça pour dire que merci, tes articles me font un bien fou !!!

    • Ouais, nous faisons maintenant partie de cette catégorie reloue de la population qui n’a PAS envie de discuter épisiotomie.
      J’ai la chance d’avoir des amies qui résistent :), et avec qui on a prêté un serment inaliénable: pas de baby talk ou d’obsession mariage quoi qu’il arrive!
      Je te rassure cela dit, j’ai des potes qui sont super cools ET mariées et mamans, elles adorent que je leur raconte mes histoires de cœur (complexes, très complexes, quand elles ne sont pas inexistantes), ce sont un peu mes modèles!
      En attendant « Résiste, prouve que tu existes » comme le chantait la grande Véronique.

      • nan bon faut pas déconner elle ne parle pas que de ça ! (mais elle aussi avait promis de ne jamais devenir comme ça ! :P) et mon amie d’enfance qui est en couple depuis des lustres, quand on lui demande pour quand c’est le bébé elle répond « je veux un chien » ! <3

  6. y’a rien à faire, les gens ont beau essayé un mariage (et tout ce qui va avec) c’est kitch. Parce que c’est par essence quelque chose de ringard et vieillot. Mais parfois il faut savoir aussi apprécier ce genre de plaisirs simples

  7. Bien d’accord, c’est d’un quiche, mais les traditions sont tenaces et on a toutes une ou deux copines qui ‘y accrochent parce c’est « romantique » (nausée)…et puis parfois, on se retrouve coincée, ma meilleure amie m’a donc nommée organisatrice de son f***king EVJF, moi qui non seulement me contrefous du mariage, mais qui n’ai jamais participé à ce genre de connerie, …Ben voyons! en plus c’est mixte et on est tous plus ou moins fauchés, easy…Dis l’emmerdeuse, t’as fait comment toi?

    • Comment te dire… Je ne sais pas, j’ai fermé les yeux et j’ai organisé un truc rigolo, pas cher et pas trop contraignant… ça m’a pris une organisation de fou of course.
      Maintenant la moitié des gens n’ont pas remboursé… sinon le plus souvent, j’avoue, je sèche :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s