Du renouvellement papal

Hélas, l’actualité nous rattrape. L’âge, les soucis spirituels et le désarroi de la vieillesse ont eu raison du dernier pape. Il a démissionné. En même temps, avec la retraite à 86 ans, le droit du travail masculin a de la flexisécurité devant lui (les femmes  se contenteront d’être bonnes du curé dans la joie et la bonne humeur). L’église catholique, toujours à la pointe du progrès social (vous me permettrez de ne pas adopter cette irritante manie de dire « l’Eglise » pour parler de « l’église catholique ») (coptes, orthodoxes et protestants, levez-vous !) (aux baïonnettes, aux baïonnettes !) (je prêche dans le désert pour une nouvelle guerre de religion, et c’est bien dommage, parce que là, le coup du choc des civilisations ça aurait de la gueule).

Benoît Croix-Vé-Bâton n’est plus, donc. Hélas. Pas que sa tronche de crapaud va me manquer, car je suis une mécréante teintée de protestantisme du pire acabit, favorable à la multiplication des partenaires sexuels, à l’avortement, à la domination féminine et farouchement opposée au culte des saints et de la Vierge* (la Verge, c’est une autre affaire) (honni soit qui mal y pense).

Benoît 16, un bel homme

Benoît le Rigolo, un homme sympathique, premier pape allemand depuis le XIe siècle (youhou !) et qui portait beau l’uniforme (sang et honneur) (ne médisons pas, il a été enrôlé de force), qui encourageait les femmes à percer des trous dans les préservatifs et a réaffirmé la supériorité de la pompe catholique sur les autres cultes chrétiens. C’est vrai que les pauvres catholiques sont un peu dans la mistoufle question fréquentation du culte et vocations, parce que franchement, vivre sans thunes et sans sexe c’est plutôt coton et mal vu socialement (ne serait-ce la tonsure, on les appellerait cas sociaux). Tout ça pour interdire à ses ouailles la fellation, la sodomie et prêcher l’amour universel. Voyez plutôt ci-dessous à quelle type de production calendaire et publicitaire l’église en est réduite (merci à mes amis qui se préoccupent de mon salut) (le prêtre de mars est particulièrement charmant, il faut le dire) (bien plus que Dark Sidious Benito le 16ème). Benedictus, un homme providentiel en ces temps troublés, où l’individualité bouffie de spectacle et de consommation oublie le sens du spirituel. Un homme au garde-à-vous, pourrait-on dire (honni soit qui mal y pense).

foto_cover_calendario_romano-600x400

Et donc, une bande de mâles pourpres capuchonnés de calottes blanches, enrobés de chasubles de velours (les cardinaux) va se barricader dans la chapelle Sixtine jusqu’à ce qu’ils se soient trouvés un chef. Guérilla style. Sous les fresques de Michel-Ange toutes pleines de torses musculeux, 115 mecs en robe se cloîtrent tous ensemble SANS contact avec l’extérieur (sans iphone!! au secours!!). Honni soit qui mal y pense (ce sont des gens âgés, tout de même) (moi je serais à leur place, je mettrais ABBA pour maintenir l’ambiance).

Amusant détail historique : oui, les cardinaux doivent s’enfermer tous ensemble sans sortir, et même en 1316 à Lyon, Philippe V les a emmurés pour qu’ils finissent par se décider. Enfin un souverain qui avait de la poigne ! (Je vous conseille les Rois Maudits, c’est vachement bien) (notamment pour faire des excursus de folaïe dans des posts de blogs hyper informés).

Esprit tribal, écoute leur voix. Moi ça me rappelle la Guerre du Feu : ça sent vaguement la tendance post-cro-magnonne, avec soirées mystiques autour du feu de camp, surtout le coup de la fumée (fumée noire : saucisson fumé ; fumée blanche : hosties bouillies) (faudrait voir à ne pas se tromper, ça a causé des suicides ces affaires, voyez plutôt cet étourdi de Thésée). Mais c’est folklorique historique.

Pape Academy

Dehors, la brave bande des couillons fidèles attend vaillamment sous la neige (il ne neige sans doute pas à Rome (bande de salauds du Sud avec leur soleil et leur accent chantant) mais c’est une métaphore) que jaillisse la fumée blanche, pour que youpi les gens, habemus papam et plus besoin de penser par eux-mêmes !  C’est que c’est pratique un pape tout de même. Et c’est infaillible, s’il vous plaît, depuis 1870 (date maudite) (nous reprendrons, l’Alsace et la Lorraine, car malgré vous nous resterons Français).

Un type investi de l’esprit divin par ses amis fanfreluchés, qui décide tout seul dans son palais du Vatican de sujets théologiques de grande importance, du genre la Vierge est-elle née sans péché ? Parce que comme c’est la mère de Jésus, qui est Dieu incarné sur terre, ça la foutrait mal qu’on puisse la soupçonner d’être une chagasse éventuellement folle du cul, vu que sinon le Jésus pourrait être soupçonné d’avoir chopé ses tendances de femelle démoniaque. Question fondamentale, je vous l’accorde. Bien plus touchy que l’affaire Dreyfus je vous prie de croire. La conclusion, c’est que Marie n’est pas une chagasse (ouf, la morale est sauve), et ça donne lieu à de charmantes représentations picturales toutes roses, bleues, blanches, nuageuses, duveteuses et angéliques. Moi je dis, les mecs, franchement, un peu de chagasserie ça vous ferait du bien parfois, d’autant que le péché pourrait très bien un gêne récessif et bim ! Jésus a hérité du gêne dominant ANTI-PÉCHÉ de son père, et tout va bien dans le meilleur des mondes. Y a des prises de tête parfois, je vous demande un peu… Plutôt que de penser à des questions sexuelles toute la journée, le pape ferait mieux de réorganiser les musées locaux, parce que franchement, c’est le bordel. Mais bon, je dis ça…

En attendant, cessons ces vaines querelles factieuses, il est vrai que quand on est un poil femme et démocrate, cette organisation hiérarchique masculine est un poil crispante (le poil, le poil, celui que nous n’avons pas au menton), mais enfin, n’ayez pas peur, comme disait Jean-Paul, le nouveau va tout vous dire comment faire. Et puis surtout, on va enfin savoir s’il sera Américain. BIG SURPRISE ! (ici on peut voir la fumée en direct, si vous voulez tout savoir, bande de petits canaillous)

En attendant, il y a la Syrie, Gaza, le Mali. La maladie, la guerre, la misère.

« Comment peux-tu dire à ton frère: ‘Laisse-moi enlever la paille de ton œil’, alors que toi, tu as une poutre dans le tien? Hypocrite, enlève d’abord la poutre de ton œil, et alors tu verras clair pour retirer la paille de l’œil de ton frère. » (Matthieu 7, 4-5)

Enfin, moi je dis ça je dis rien.

 __________________

* Que ceux qui ont pensé « une salope, quoi » s’enrôlent immédiatement dans un camp de rééducation des genres, ou ça va chauffer de l’huile bouillante que je vais vous balancer du haut de la muraille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s