Dilemmes parisiens #1 – Lieux

T’es plutôt rive droite ou rive gauche?

Dilemme fondamental car à la fois géographique et hype (mes deux passions). J’avoue : durant mes 10 premières années à Paris j’étais indécrottablement rive gauche, pour des raisons purement à la con. Assez fondamentalement je crois que c’était par pur snobisme de ne pas céder aux sirènes de la coolitude, qui se situe tellement indubitablement rive droite que c’est même pas la peine d’en discuter. Je veux dire, qui peut me citer des endroits hype dans le 5ème ou le 15ème, hein ???? L’armée des bobos des Abbesses, du Canal Saint-Martin, du Marais, de Ménilmontant, d’Oberkampf et j’en passe balaie tout sur son passage de la hypitude aigue.

Droite power ! Comme quoi tout arrive.

T’es plutôt Paris ou banlieue?

Ha ha ha ha ha ha HA HA HA HA. Je veux dire non mais franchement, quand tu passes le périph’ c’est un peu comme si tu étais mort (paix à ton âme). On veut nous en faire accroire avec ces conneries de Grand Paris mais nous ne sommes pas dupes: hors du périph’ point de salut. A Paris les théâtres, les cinémas, la hype, les loyers prohibitifs, les mojitos à 15€ et les animations super fun de notre bon maire (Paris plage!! Youhou, can’t wait!). A Paris Haussmann a tout cassé (dehors les pauvres!), donc y a plein de ces beaux immeubles au gaz à tous les 6 étages tout beiges et bien alignés, foin de grands ensembles et de pavillonnaire, joie de la proximité avec tes voisins. DE LA BALLE.

T’es plutôt métro ou taxi?

Ou bien si t’habites en lointaine banlieue, ça devient même RER ou voiture? D’où grosse loose à prévoir, car ce dilemme devient: rentrer tôt ou ne pas boire. Ouh ça craint. Je vous l’avais bien dit. Enfin.

Métro ou taxi, c’est exactement proportionnel à ton compte en banque, ou à l’extrême à tes opinions politiques profondes. En tant que fille de gauche vachement versée en recherche des choses de l’urbanisme, je trouve que les transports en commun c’est fondamental. Mais en même temps j’ai pas les moyens de me payer le taxi, donc vu mon manque de constance politique il est fort probable que dans ma retraite dorée (on y croit) de rombière sarkozyste (le fils) je passerai mon temps dans les taxis parisiens, dont le racisme n’a d’égal que l’amabilité. A ce propos je ne peux que vous conseiller de revoir (si vous ne l’avez pas vu, bande d’ignares, courez !) cette magnifique scène du film 2 days in Paris, qui me fait hurler de rire : « C’est quoi ces histoires de camps là, c’est encore des inventions pour nous piquer notre fric ? ». Ah que voilà des bons Français. Je LIKE !

T’es plutôt bois de Boulogne ou bois de Vincennes ?

Aucune idée, je ne vais jamais au parc. La chlorophylle n’atteint jamais mes poumons sauf lors de mes séjours dans les Vosges (où je m’expose donc courageusement à l’overdose). Évidemment, Vincennes c’est plus populaire. Après au bois de Boulogne y a des putes, donc ça me plaît bien ; en outre quand j’étais toute pitite ma mère m’emmenait au Parc de Bagatelle et au travers des brumes de l’enfance je crois que je kiffais bien toutes ces roses (ah, les roses !) (girls will be girls).

Va pour la Bagatelle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s