Enervement hystérique face aux 4×4 en ville / Hysterical irritation regarding four-wheel drives in the city

Oui chers amis je vous ai lâché la grappe pendant quelques temps mais j’étais fort occupée à déménager, expérience traumatique entre toutes que je narrerai peut-être quand je m’en serai remise. En tout cas, encore un merci dégoulinant à tous ceux qui ont bravé le froid pour porter mes cartons.
Revenons maintenant au sujet qui m’agite présentement le clavier : les énormes 4×4 qui te font sentir comme une fourmi en grand danger d’être écrasée, voire comme un des personnages de Chérie j’ai rétréci les gosses (années 80, souvenir souvenir) alors que tu te balades bien tranquillement dans les rues de Paris et qu’il n’y a aucune raison que ces monstres en acier te barrent le passage.
Oui, je dis bien aucune ! Encore les dealers de drogue de Baltimore ont-ils une réputation à défendre en investissant tous leurs gains dans des jantes en alu à 10 000 $ pour orner les roues de leur colosse General Motors, mais le citoyen français lambda, je vous demande ! Le pire dans l’affaire c’est qu’un certain nombre de ces titans automobiles n’ont même pas quatre roues motrices. Ils se contentent d’être gros, moches, menaçants, et de pomper de l’essence comme à la mamelle. Et combien de familles endettées pour se payer ces boîtes d’acier survitaminées et parader dans le quartier ? Combien de drames quotidiens sur le choix des jantes et de la couleur des sièges ?
Il paraîtrait que les femmes sont de grandes consommatrices de ce moyen de transport qui leur donne l’impression d’être en sécurité. Eh ben chérie si t’oublies de fermer ta portière c’est pas la taille de l’engin qui va te sortir d’affaire, ni améliorer ton style de conduite, car on sait bien que femme au volant, la mort au tournant (oh ça va hein ! Moi aussi je suis une femme ! Mais bon…).
Enfin, que cet engin soit destiné à une fonction d’armure ou à un substitut phallique (c’est ce qu’on imagine du côté masculin), il n’a absolument aucun intérêt en milieu urbain (et en plus comment veux-tu réaliser un créneau correct à bord de ce truc ?). D’ailleurs même dans les territoires ruraux les plus reculés de montagne (terrain en pente = besoin de 4×4 assez logique) on en trouve moins qu’à Paris !
Quand on me vend de la pub du genre « bagnole à l’épreuve de la ville », je rigole comme une bossue : il est vrai qu’en milieu urbain la boue, la pente à 20%, la grêle, le sable, sont choses fréquentes… A moins que ce type de bestiau à 4 roues n’aie pour but de réduire la racaille à l’état de carpette ? Comme un genre de rouleau-compresseur justicier ?
Bref, vas-y Bertrand pour interdire les 4×4 à Paris ! Pour une fois que notre Cher Manager a une riche idée, ne le laissons pas tomber !

Coucou là en bas... Tout va bien j'imagine?

Cartoon by Nicholson from “The Australian” newspaper: http://www.nicholsoncartoons.com.au

Yes, dear friends, I gave you a break for a while but I was very busy moving house, a traumatic I may relate when I’ll be over it. Anyway dripping thanks again to those who braved the cold to carry my boxes.
Let’s come back for now to the matter making my keyboard shake: the huge 4-wheel drives that make you feel like an ant in great danger to be squashed, or even like one of the characters of Honey, I shrunk the kids (the eighties, oh the memories!) when you’re wandering quietly in the streets of Paris and there is absolutely no reason for these steel monsters to stand in your way.
Yes, absolutely NO reason ! All right, Baltimore drug dealers have a reputation to stand up for while investing all their gains in $ 10 000 alloy wheels to ornate their giant General Motors, but really, the average French citizen, I’m wondering! The worst in it, is that a good deal of these car titans don’t even have four wheels driving. They’re just being big, ugly, threatening and pumping gasoline like suckling. And how many families in debt to pay these over-punchy steel boxes, and to parade in the neighbourhood? How many everyday dramas about choosing the rims and the colour of the seats?
It seems that women are big consumers of this transportation mean, because it gives them the impression to be safe. Well honey, if you forget to close your door it’s not the size of the vehicle that will get you of trouble, nor improve your driving, for everyone knows that danger, woman driver ahead (oh, come on, I know, I’m also a woman, but still…)
Finally, be this vehicle meant to be an armour or a phallic substitute, it has absolutely no interest in an urban environment (plus, how do you want to manage to parallel park while driving that?). Besides, even in the remote rural areas in the mountains (steep slopes = logical need of a 4-wheel drive) you find less of those than in Paris!
So, when I see ads selling “city- proof” cars, I’m just laughing like a hyena: it’s true that in an urban environment the mud, the 20% gradient slope, the hail, the sand… are frequent… Unless this kind of four wheels beast aims to crush the scum to rug? Like a kind of steamroller – upholder of the law?
So, go Bertrand, ban the 4-wheel drives from Paris! For once our Dear Manager has a rich idea, don’t let him down! [1]

1. Bertrand stands for Bertrand Delanoë, our good mayor, who calls himself a manager (though he claims to be a socialist… but this is a vast debate…). He actually wants to ban 4-wheel drives and diesels from Paris, for environmental reasons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s