Turkey Slaughter / Le massacre de la dinde

Thanksgiving, LA fête familiale par excellence qui excite tous les Américains comme des puces parce que 4 jours de vacances c’est pas coutume (quand je leur dis qu’on a entre 5 et 8 semaines de vacances en France ils sont au bord de l’évanouissement). C’est comme son nom l’indique la fête du don et du remerciement, traduisez : « Merci bande de sauvages de nous avoir expliqué comment cultiver le maïs, maintenant on peut vous buter tranquille ».

Prélude donc au début du génocide des Indiens d’Amérique du Nord, Thanksgiving garde toujours son petit goût sanglant puisque toutes les familles américaines (sauf les Indiens, ou alors ils aiment vraiment se faire entuber) mangent une bonne grosse dinde juteuse et farcie, ce qui nous donne un total de 50 millions de dindes tuées pour Thanksgiving. Plus que la Seconde Guerre mondiale des dindes tous les ans ! Le président américain, depuis 1947 (Seconde Guerre mondiale je vous dis !) gracie une dinde, qui du coup finissait sa vie à Disneyland (des souris et des palais dans tous les coins, trop de la bombe !). Depuis cette année la bête prend sa retraite à Washington, dans l’ancienne résidence de George Washington, espérons qu’elle n’ira pas fienter sur le lit du grand homme…

Ceci dit, Thanksgiving est une fête hyper chaleureuse où les gens vous accueillent avec une gentillesse incroyable même si vous êtes Française et que vous critiquez les Etats-Unis toutes les deux phrases ! Par contre, on y reprend en une soirée les kilos péniblement perdus depuis quelques mois, voyez plutôt la bestiole qu’on a mangé ! Et c’était la plus petite du magasin, le boucher ayant expliqué à mon hôtesse qu’il estimait le poids de viande consommé par personne à un bon kilo…

Thanksgiving. THE familial holiday that makes every American as snug as a bug in a rug, because 4 days free is kind of unusual for them (when I tell them that in France we get between 5 and 8 weeks holidays they almost faint). As it is called, it reminds of donation and gratitude, you can also translate as: “Thank you, you stupid savages, now that you’ve explained us how to grow corn, now we can terminate you without remorse”.

Prelude to the genocide of Native Indian-Americans, Thanksgiving still cultivates its certain taste for blood, given that every American family (except the Natives, or else they really love to get screwed) eats a big juicy stuffed turkey, which makes a total of 50 million turkeys killed for Thanksgiving. More than World War II for the turkeys every year! The American president, since 1947 (WWII I say!), pardons one turkey, who used to finish his life (it’s usually a male) in Disneyland (mice and palaces everywhere, so wicked!). Since last year, the goose retires in Washington DC, in George Washington’s residence, let’s hope she’s not gonna drop some excrements in the great man’s bed…

That said, Thanksgiving is a tremendously friendly celebration, where you are welcomed with incredible kindness, even if you are a sour French girl who criticizes the United States every two sentences! On the other hand, you will regain in one dinner the few pounds you managed to loose painfully in the last couple of months, see the  beast we had for dinner! And it was the smallest in the shop; the butcher actually explained to our hostess that he estimated the weight eaten per person at two pounds…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s